15.02.2019

Festival aller-retour : voyage en train dans le monde de la traduction littéraire

Bâtisseurs de ponts entre les régions linguistiques, les traducteurs permettent de mieux appréhender la richesse de la littérature helvétique. Le festival de traduction et de littérature aller-retour, qui se tiendra le 9 mars au centre culturel Schützi d’Olten, rendra hommage à la profession. L’événement est organisé par la Fondation ch pour la collaboration confédérale et par ses partenaires Pro Helvetia, le Collège de traducteurs et le Centre de traduction littéraire de l’Université de Lausanne.

Aller et venir d’une langue à l’autre, tel un voyage entre les mots, voilà le délicat exercice quotidien des traducteurs. Réunis le samedi 9 mars dans le cadre du festival aller-retour avec des auteurs des quatre coins du pays, ils dévoileront les multiples facettes de leur métier et proposeront de les accompagner le temps d’une escapade littéraire et linguistique. Les découvertes débuteront dès le voyage en train pour Olten et se poursuivront tout au long de la journée sous les formes les plus diverses.

Duel de traduction
Un duel de traduction verra s’affronter la jeune traductrice Lydia Dimitrow et son collègue Christian Roeber, duel au cours duquel ils présenteront chacun au public une proposition de traduction, en la justifiant et en la défendant. Aucun doute : traduire veut dire décider, pour chaque mot, pour chaque ligne. Dans ce domaine, la traduction d’ouvrages écrits en dialecte représente un défi particulier. Les auteurs Pedro Lenz et Guy Krneta en discuteront le samedi soir lors d’une table ronde avec leurs traducteurs Raphael Urweider et Daniel Rothenbühler.

Chemin de fer littéraire
Le festival aller-retour commencera dès le voyage en train à destination d’Olten. Guy Krneta proposera ainsi dans l’Intercity au départ de Bâle une lecture de son roman familial Entre nous, dont la traduction française vient de paraître. Les voyageurs en provenance de Zurich auront quant à eux l’occasion de s’essayer à un concours de traduction à brûle-pourpoint, sur le mode speed dating, où la sagacité devra être de mise pour espérer l’emporter.

« Sentir toutes les subtilités d’un texte »
La traduction ne saurait se réduire à une simple transposition mot à mot d’un texte dans une autre langue. Chaque ouvrage se distingue par son propre ton, par son propre rythme, qui exigent une sensibilité linguistique et une passion pour la littérature. L’auteur et traductrice Yla von Dach cumule ces deux qualités et traduit depuis plus de 30 ans du français vers l’allemand. « J’aime goûter aux mots, percevoir leurs saveurs et sentir toutes les subtilités d’un texte », confie celle dont l’ensemble de l’oeuvre a été récompensé en 2018 par le prix spécial de traduction des Prix suisses de littérature. Elle sera présente à Olten parmi les quinze traducteurs et auteurs qui donneront un visage à cette édition du festival, aux côtés, entre autres, de Leo Tuor, Michel Layaz et Antoinette Rychner.

Programme détaillé :www.chstiftung.ch/aller-retour

Contact et informations
Tanja Pete, cheffe de projet aller-retour, 031 320 16 25
(joignable les lundis, mardis et jeudis de 9 h à 16 h.)